A MON SUJET

Qui suis-je ?

Marié, 2 filles.

  • Depuis mon début de carrière en tant que médecin généraliste en Belgique en 1995 jusqu’à mon poste actuel de Directeur de la Division des systèmes de santé et de la santé publique du Bureau régional de l’Europe, j’ai été animé par une passion: celle d’améliorer la santé de mes patients et dans tous les pays du monde tout en donnant toujours la priorité aux plus vulnérables.
  • Cette détermination a façonné toute ma carrière. J’ai toujours écouté les besoins des personnes et des pays et y ai répondu par des actions concrètes. L’une de mes priorités est d’instaurer la confiance avec les professionnels de la santé et les différents acteurs par le biais d’un travail acharné et de tenir mes promesses.
  • Avec mes équipes, j’ai produit des résultats mesurables tout au long de ma carrière passée dans des cliniques généralistes en Belgique, mais aussi dans des postes sanitaires dans des communautés ruraux pendant les guerres civiles de Somalie et du Liberia avec Médecins Sans Frontières ; en Sibérie et dans plusieurs anciens pays de l’Union soviétique pour mettre en place de grands programmes pour la tuberculose dans les prisons ; ou encore dans la Fédération russe pour y rechercher un consensus sur la politique nationale en matière de santé.
  • En rejoignant le Bureau régional de l’OMS pour l’Asie du Sud-Est, j’ai continué à travailler sur la tuberculose, mais aussi sur le SIDA et la malaria en République populaire démocratique de Corée et en Birmanie. J’ai par ailleurs coordonné les secours et les interventions pour le tsunami (2004) et le cyclone Nargis (2008) qui ont frappé ce dernier pays.
  • J’ai passé les dix dernières années de ma vie professionnelle au Bureau régional pour l’Europe, où j’ai pu m’entretenir avec les ministres européens de la santé et d'autres ministres afin de poursuivre les transformations à grande échelle des systèmes, dont l’introduction de soins de santé primaires et communautaires en Grèce pendant la crise financière.
  • Lors du 10e anniversaire de la Charte de Tallinn célébré dans la capitale estonienne les 13 et 14 juin 2018, j’ai travaillé avec mes collègues des gouvernements, des établissements de santé, du secteur académique et de la société civile de toute la région pour asseoir une vision du futur des systèmes sanitaires européens basée sur les 3 I : inclure, investir, innover.
  • De concert avec le ministère de la santé du Kazakhstan et l’Unicef, j’ai présenté cette approche synergique et cette vision lors de la Conférence mondiale sur les soins de santé primaires organisée les 25 et 26 octobre 2018 à Astana, au Kazakhstan, à l’occasion des 40 ans de la déclaration d’Alma-Ata.

En ces temps complexes, je suis convaincu d’avoir la vision, l’expérience, la diplomatie et la passion nécessaires pour diriger le Bureau régional et proposer le service unique dont tous les États membres ont besoin.

Mes points forts

Je dispose :

  • de près de 25 ans d’expérience sur le terrain et au niveau politique dans trois Régions de l’OMS ainsi qu’une expertise dans tous les secteurs pertinents (systèmes sanitaires, maladies infectieuses [notamment la tuberculose multirésistante et le VIH], les maladies chroniques et les urgences) ;
  • de connaissances approfondies de la Région européenne, d’un profond respect pour sa culture et sa diversité et de la capacité à intégrer différentes visions dans un consensus ;
  • de compétences techniques, d’une motivation et de talents de gestion pour améliorer l’éminence du Bureau régional ;
  • d’un palmarès de résultats concrets en matière d’élaboration d'initiatives de santé publique tant sur le plan national que régional, en collaboration avec les acteurs nationaux, les professionnels de la santé et les organisations non gouvernementales ;
  • d’une expérience dans la préparation de futurs experts en santé publique dans les universités en transmettant mes connaissances et mes expériences ;
  • d’une faculté à faire le lien entre académiciens, décideurs politiques et acteurs sur le terrain ;
  • d’une capacité à écouter et à être écouté, et à mettre en place des solutions proactives qui rapprochent le Bureau régional des pays, et les pays d’une meilleure santé.

Ce serait pour moi un honneur et un privilège de devenir le directeur régional de l’Europe de l’OMS.